By continuing to browse this site, you are agreeing to our use of cookies, which may be used to compile statistics and offer you products and services that may be interest to you. En savoir plus
Accept
Refuse
fr en
Copy of JUNE CONVERTIBLE BONDS ITEMS
28 July 2020

Convertibles bonds items by Benoit Le Pape, Head of Convertible Bonds


Les obligations convertibles, une classe d’actifs plébiscitée par des strategistes cross-asset de référence.

Les obligations convertibles ont continué sur leur bonne lancée durant le mois de juillet. Le stratégiste de Bank of America Michael Youngworth notait ainsi que la classe d’actifs avait surperformé au global le High Yield, les actions et les obligations investment grade sur le premier semestre de l’année, à l’exception des obligations gouvernementales boostées par les programmes de Quantitative Easing. Il est notamment satisfaisant de revoir les obligations convertibles européennes revenir dans le vert depuis le début de l’année, loin devant les actions (ex. Eurostoxx 50 à -9.8%).

La classe d’actifs est en évolution et les stratégistes de Goldman Sachs et de JP Morgan actent la mort de l’allocation traditionnelle 60% en obligations & 40% en actions. Selon eux, le crédit ne sert plus de protection pour le portefeuille et une allocation hybride doit être considérée. Les entreprises sont les seules à même de pouvoir offrir de la volatilité longue à des niveaux satisfaisants auprès des investisseurs au moyen des obligations convertibles, qui pourront ainsi s’exposer aux actions tout en protégeant leur capital. Enfin, ces stratégistes notent la possibilité pour un porteur obligataire, grâce à ce produit, de se protéger contre un possible retour de l’inflation.

Nous conservons une approche constructive sur les marchés en raison principalement de la puissance des soutiens offerts par les gouvernements et banques centrales mondiales, et d’un positionnement toujours défensif des investisseurs institutionnels. La saison des résultats se déroule pour le moment sans déception. Néanmoins, nous avons constitué des protections sur le portefeuille afin de profiter d’éventuels trous d’air durant la saison estivale avec des niveaux de valorisations sur la technologie américaine parfois vertigineux, et non sans écho avec 2001. Convexité et agilité dans la gestion sont donc plus que jamais d’actualité.

 

La convert' du mois 

Lagfin-Campari 2% 2025 : nous avons initié la couverture crédit sur la holding familiale Lagfin qui a émis  une obligation convertible échangeable en Campari, la société italienne productrice et distributrice du célèbre Aperol, pour EUR 330M. Avec une valeur de la dette rapportée à celle des actifs de seulement 12%, cet émetteur, dont les comptes sont publics, offre un coupon de 2%. Le sous-jacent est peu exposé aux possibles mesures de rétorsion des Etats-Unis à l'égard de l'Europe.